Le livre

En synthèse…

CommentLambitionVientAuxFillesSignature

Des histoires vivifiantes – 15 trucs et astuces pour réaliser ses ambitions
L’auteure mûrit les réponses à cette interrogation depuis 1983, quand
adolescente en classe préparatoire, elle a participé à une émission de télévision
consacrée à cette thématique, aux côtés d’Élisabeth Badinter et
de Françoise Giroud. Avec cet ouvrage, elle livre au lecteur ses réflexions
en la matière, nourries par son expérience, depuis l’enfance jusqu’à aujourd’hui.
La parole est également donnée à neuf femmes inspirantes (étudiantes,
salariées, chefs d’entreprise ou indépendantes), qui expriment leur vision
de l’ambition, en se fondant sur leur propre expérience de vie et leur
parcours.
Des conseils et des astuces jalonnent l’ouvrage, notamment sous
la forme de fiches pratiques, afin de vivre avec enthousiasme et
énergie son ambition au féminin avec un grand « A ».
Sommaire
Introduction
Femme de l’année- Réussir au féminin
Ambition : de quoi parle-t-on ?
Ambition et stéréotypes – Y aurait-il une ambition féminine et une ambition masculine – Comment l’ambition vient-elle aux filles
Flash-back
Souvenirs, souvenirs – L’ambition n’a pas de sexe – Une scolarité précoce – Une fille libre et indépendante – Une question d’orientation – Des
études supérieures magiques – Des débuts dans le commercial. – Virage vers l’assurance – Le goût du pouvoir. – Représenter les femmes. –
Un coaching révélateur. – Promouvoir le potentiel et l’envie – Vers un avenir d’entrepreneur
L’ambition dans tous ses états : neuf femmes se racontent
«Avoir de l’ambition ne dépend pas du sexe ou du milieu». – «Je suis déterminée à réussir». – «L’ambition, c’est le contraire de la routine !». – «L’ambitieux avance toujours». – «L’ambitieux est en permanence insatisfait» – «L’ambition, c’est se projeter dans l’avenir».. – «L’ambition doit se mettre au service d’une grande idée» – «Être ambitieux, c’est vouloir faire bouger les choses». – «L’ambition se traduit par
une détermination extrême».
 Quelques trucs et astuces pour réaliser ses ambitions
Saisir les opportunités – Adopter une stratégie de contournement – Adopter la bonne posture – Fonctionner en réseau – Maîtriser l’art oratoire –
Maîtriser son image – Préserver sa santé – Se faire accompagner – Se faire repérer professionnellement – S’interroger sur les conséquences
de ses choix avant de s’engager – Susciter l’intérêt – S’affirmer, demander, proposer, refuser – Se dire que c’est possible – Développer une
stratégie – Remettre en question sa trajectoire
Conclusion
Des interrogations légitimes – Finalement, comment l’ambition vient-elle aux filles ?

À vous de jouer !

 

Pourquoi ce livre ? Explications via cette vidéo

 

Genèse

 

Début 2013, alors que je suis très investie sur dans les réseaux qui œuvrent pour la mixité au sein des équipes dirigeantes en entreprise, je trouve qu’on parle beaucoup du plafond de verre, voire des parois de verre, de vraies réalités, mais assez peu de l’ambition des femmes, sujet qui a été davantage mis à l’honneur en 2014 d’ailleurs. A l’issue d’un déjeuner de l’un des réseaux professionnels mixtes que j’anime, une ex-collègue s’étonnait de l’existence de ces réseaux. Elle pensait fondamentalement qu’il fallait investir les lieux de pouvoir, donc à dominante masculine, (ce en quoi elle n’avait pas tort, l’un n’excluant pas l’autre) . Elle m’interrogea.

– Qu’est ce que tu leur trouves à toutes ces femmes?

– Tu sais, c’est très énergisant de rencontrer toutes ces femmes dynamiques et ambitieuses dans les réseaux, disais-je à Virginie.

– Demande-leur plutôt à quoi elles jouaient quand elles étaient petites, à quoi elles rêvaient si elles en sont là…»

Sa remarque m’a interpellée, c’est vrai… Et puis, en recherchant « ambition des filles » sur Internet, j’ai découvert le lien, vers l’émission de télévision Aujourd’hui la vie qui avait pour titre ce jour là, en 1983, « Comment l’ambition vient aux filles » à laquelle j’avais participé en avec Elisabeth Badinter et Francoise Giroud. J’y représentais la jeune génération, assumant cette envie de devenir femme d’affaires et de vivre une vie que je qualifiais de non ordinaire. On y parlait de Mlle Cintrat, 17 ans…c’était moi! L’INA venait de poster ces archives vieilles de 30 ans. Après avoir commandé puis reçu le DVD, je me suis dit que, vraiment, trente ans après, il fallait vraiment que je fasse quelque chose, que j’écrive quelque chose !

Elisabeth Badinter m’avait signé cette petite dédicace sur un document utilisé par les journalistes pour le fil de l’émission le 16 juin 1983: un présage  autographeElisabethBadinter1983

30 ans après, je pouvais constater que je n’avais qu’à regarder autour de moi, pour les voir ces  femmes libres, actives, souvent altruistes que je côtoyais parfois dans mon univers professionnel ou personnel. Elles n’étaient pas nécessairement grandes patronnes, mais elles étaient de celles qui se disaient  « il n’y a pas de raison » . Qu’auraient-elles à raconter sur leur éducation, leurs difficultés, leurs succès, les choix qu’elles ont faits.

Je n’avais jamais écrit de livre, mais j’avais cette énergie qui me poussait à aller plus loin, pour transmettre une note positive, montrer que c’était possible, inspirer, donner envie…Alors j’ai réalisé les deux choses en même temps: investiguer si un éditeur pouvait être intéressé par mon approche, et écrire et faire adhérer à mon projet des femmes inspirantes de mon entourage. Je me suis rendue compte que ce que je souhaitais mettre sur papier pouvait peut être intéresser. On commençait à m’interroger sur mon propre parcours de « femme normale » qui n’avait renoncé ni à sa vie personnelle, ni à son ambition professionnelle… j’ai réfléchi et décidé à l’occasion de rencontres, d’écrire mes histoires vivifiantes, non seulement la mienne, mais celles de neuf femmes: aucune n’a refusé: amie d’un de mes fils, jeune femme rencontrée dans une onglerie, ma professeur de danse, une femme que j’avais rencontrée en vacances quand j’étais étudiante, une femme avec laquelle je suis intervenue lors d’un colloque, une femme avec laquelle j’ai fait connaissance lors d’une manifestation de mon ancienne école, une femme « partenaire » de la société dans laquelle je travaillais, l’ancienne « nounou » de mes enfants , une femme rencontrée dans les réseaux féminins….

Ces femmes inspirantes (étudiantes, salariées, chefs d’entreprise ou indépendantes), ont donc exprimé leur vision de l’ambition, en se fondant sur leur propre expérience de vie et leur parcours.

Elles s’appellent  Ophélie Pichon (nom modifié)Carol-Anne Hernandez , Raghia Battah , Sandrine Thiéfine, Patricia Delon, Christine Doumergue,  Frédérique ClavelNadia Frontigny, Nicole Etchegoïnberry.

Éducation, histoire familiale, ruptures, désobéissance, indépendance, rencontres, encouragement, rebondissements, prises de risques, prises de conscience, opportunités saisies ou provoquées, assurance, moyens mis en œuvre…peuvent un peu expliquer comment l’ambition vient aux filles…

Et enfin, trois femmes connues comme expertes dans la lutte contre les stéréotypes et la promotion des femmes ont accepté de participer au livre en apportant leur contribution: Anne Guillaumat de Blignières pour la préface, Brigitte Gresy sur la légitimité des femmes et Viviane de Beaufort pour sur sa vision de l’ambition des femmes.

Heureux hasard: j’ai été élue femme de l’année dans l’assurance par les internautes et désignée femme commerciale de l’assurance en décembre 2013. Cela « tombait » très bien, 30 ans après mon émission de télévision « Comment l’ambition vient aux filles? » …

Tout cela m’a de surcroî donné envie de partager avec vous toutes (et tous) quelques trucs et astuces pour vous aider à réaliser vos ambitions … et aller au bout de vos rêves.

En avril 2014, le comité éditorial d’Eyrolles m’a annoncé son accord pour publier le livre…et sa sortie programmée en octobre. Il est toujours en librairie….

Bonne lecture !